L’occlusion dentaire

Préserver une bonne santé bucco-dentaire reste essentielle pour mieux apprécier les aliments mais aussi être à l’abri des différentes pathologies souvent occasionnées par des dents. Dans certains cas, des problèmes importants peuvent entraîner des symptômes assez désagréables voire quelquefois insupportables, comme dans le cas des troubles de l’occlusion. Si l’occlusion indique la position de la bouche, lorsqu’elle est fermée et lorsque les dents supérieures et inférieures sont en contact, il faut savoir que quelquefois, cette occlusion peut devenir anormale et provoquer des troubles importants chez une personne.

Trouble de l’occlusion dentaire et les douleurs souvent ressenties

Les muscles jouent un rôle important dans le positionnement de votre mâchoire : les muscles permettant d’ouvrir la bouche, par exemple, se situent au niveau du cou. Il y a également des muscles au niveau de la mâchoire jusqu’aux joues et l’arrière des oreilles, qui assurent son positionnement ou l’empêchent de s’ouvrir.

Enfin, il y a les muscles au niveau des joues qui commandent votre mâchoire dans la mastication. Pour bien fonctionner de manière harmonieuse, tous ces muscles doivent être reliés à une structure solide et assurer un bon positionnement de la mâchoire, de façon à ce que les dents soient proches et bien positionnées, lorsque la bouche est fermée.

Mais quelquefois, à cause d’une mauvaise occlusion, les muscles, les dents et les articulations peuvent ne pas fonctionner simultanément, occasionnant ainsi des tensions mais aussi des douleurs inconfortables perçues au niveau de la tête.

Manifestations des troubles de l’occlusion

Les troubles de l’occlusion dentaire peuvent se manifester par différentes formes de symptôme. Dans certains cas, l’interrelation des muscles provoquent parfois des douleurs causées par des craquements au niveau des articulations de la mâchoire ou encore des maux de tête et de cou.

Certaines personnes souffrant d’une mauvaise occlusion dentaire peuvent aussi présenter des difficultés à avaler la nourriture ou des troubles de la posture.

Mais les symptômes provoqués par les troubles de l’occlusion ne se limitent pas seulement aux douleurs : ils peuvent être très variables d’un patient à un autre. Quelquefois, une personne présentant des troubles de l’occlusion peut aussi ressentir des engourdissements sur les bouts des doigts, des bourdonnements dans les oreilles, perdre ses dents, souffrir de nervosité ou d’insomnie, ou encore avoir du mal à mastiquer les aliments qu’elle consomme.

Comment remédier à une mauvaise occlusion dentaire ?

Les troubles de l’occlusion dentaire peuvent être remédiés par différents traitements. Parmi ces traitements, on peut citer le meulage sélectif. C’est une pratique réalisée par le dentiste, qui consiste en quelque sorte à « limer » en partie, les dents qui peuvent empêcher la bouche de fermer correctement. Cette pratique est surtout opérée dans le but de remédier à un déséquilibre de la mâchoire.

Cependant, cette pratique n’est pas, tellement, efficace à tous les coups. La meilleure façon de bénéficier du traitement le plus fiable consiste à consulter un spécialiste pour remédier au problème de malocclusion dentaire de manière plus approfondie. Il est, pour ce faire, possible de consulter un dentiste expérimenté, un stomatologue ou un orthodontiste. En tout cas, tout dépend de l’importance du problème d’occlusion dentaire. Dans la majorité des cas, le traitement consisterait tout simplement à rétablir une bonne fermeture de la bouche, peut-être par la pose de bridge ou d’appareil dentaire. En revanche, si l’occlusion dentaire est assez importance, elle peut conduire le spécialiste à envisager une intervention chirurgicale, pour rétablir en profondeur le positionnement des dents. Le but étant toujours de permettre une bonne fermeture de la bouche, éviter la moindre gêne au patient et réduire tous les désagréments pouvant être occasionnés par un trouble de l’occlusion dentaire.