Climatisation des salles informatiques

Les fabricants d’appareils informatiques conçoivent des ordinateurs qui dégagent des quantités importantes de chaleur dans les espaces où ils sont utilisés. Le bon fonctionnement de ces appareils n’est garanti que s’ils sont en marche dans des conditions d’ambiance bien particulières où la pureté de l’air, l’hygrométrie et la température sont bien maîtrisées.

La climatisation est de ce fait une fonction industrielle étroitement liée au processus de l’entreprise, qui est la plupart du temps un centre d’informations et de calculs importants pour l’entreprise : centre télécom, data center, … La fiabilité, les précisions, la maintenance rapide, sont là des exigences auxquelles doivent répondre son fonctionnement.

Les puissances frigorifiques à diffuser dans la salle d’informatique sont principalement dues aux dégagements calorifiques des ordinateurs. Il est préférable que les salles soient sans ouverture extérieure de sorte de ne pas laisser passer poussière et ensoleillement. Pour tout savoir sur les thermopompes murales à Laval

Les différents types de refroidissement

  • Le refroidissement par le faux plancher (refroidir par le bas)
    Bien que moins efficace, c’est la solution classique :

    • l’air froid est diffusé sous pression dans le faux plancher,
    • grâce à des perforations pratiquées, il remonte dans les dalles du faux plancher,
    • les serveurs aspirent l’air froid par leur face avant et le rejettent chaud par leur face arrière.
    • pour une meilleure efficacité, on dispose la salle en alternance (allée chaude et allée froide), c.-à-d., les faces avant des appareils se font face dans une allée tandis que les faces arrière se font face dans la suivante.Autant les besoins en refroidissement sont importants, autant le flux d’air froid disponible doit être important. Pour augmenter le flux d’air froid, on est obligé d’augmenter la hauteur du faux plancher.
  • Le refroidissement supplémentaire par le haut
    Le refroidissement par le bas donne un inconvénient : la température dans le bas du rack est presque identique de celui de l’air froid fourni, et les appareils situés en hauteur sont très partiellement refroidis à mesure que l’on s’éloigne du sol. Ce phénomène peut s’avérer critique, dans le cas ou les charges sont importantes.
    Pour faire face à ce problème afin d’obtenir une climatisation homogène, on peut placer des climatiseurs supplémentaires, soit au plafond, soit au faîte des racks.
  • Le refroidissement par boucle fermée
    Ce concept vise à refroidir uniquement les serveurs et non les salles. On l’utilise généralement pour les baies de hautes densités dont la climatisation est difficile avec des moyens classiques. Cette alternative, très peu courante, offre plusieurs avantages :

    • L’efficacité dans le refroidissement.
    • La suppression du faux plancher.
    • La disparité du froid et du bruit dans les locaux.
    • La Climatisation modulable
    • Le gain d’espace (réduction d’encombrement)

La sécurité des systèmes d’information

Les serveurs devraient fonctionner dans une température de 10 à 36 °c. En dehors de cet intervalle, soit ils s’arrêtent, soit une panne grave s’installe. C’est pour cette raison que la climatisation reste un élément crucial dans la sécurité des systèmes d’information. Il faut préciser que l’arrêt de la climatisation augmente 1 °c par heure dans les locaux où sont casés les appareils informatiques.

Comme mesure préventive, on peut  effectuer une maintenance régulière du système, installer des onduleurs prenant en charge la climatisation en cas de coupure du courant.

Pour tout savoir: http://www.climatisationchauffage.ca/